Recherche avancée

Rendez-vous le premier vendredi du mois à 14h

Enterrez-vos morts de Louise Penny par Jean Pierre.

 https://www.actes-sud.fr/node/52147

Je me suis demandé en quoi l’écriture donnait un sens féminin au roman et je ne l’ai pas trouvé donc je n’ai pas terminé le roman.

 

La série Brunetti de Donna Leon par Caroline.

https://calmann-levy.fr/livre/les-disparus-de-la-lagune-9782702163252

L’auteur est très critique sur le sens moral des italiens, elle en donne une vision caricaturale. Elle écrit avec une grande sympathie pour ses personnages féminins. Son héros est bienveillant. Les romans décrivent bien Venise et sa région.

 

La série Ripley de Patricia Highsmith par Denise

https://calmann-levy.fr/livre/le-talentueux-mr-ripley-ned-2018-9782702163740

L’auteur n’écrit pas des romans policiers classiques : elle situe le roman avant le crime. Elle met le lecteur dans la peau de l’assassin, un personnage complexe qui ne sait pas lui-même qui il est.

 

La série Les enquêtes de Mma Ramotswe d’ Alexander McCall Smith par Claude

https://www.lisez.com/ebook/mma-ramotswe-detective/9782823800579

L’Afrique, le droit, la justice sont des thèmes importants pour l’auteur

On lit plus ces romans avec le sourire qu’avec la peur au ventre

 

Mort à la Fenice de Donna Leon et En attendant le jour de Michael Connelly par Arturo.

https://calmann-levy.fr/livre/mort-la-fenice-9782702127070

https://calmann-levy.fr/livre/en-attendant-le-jour-9782702156933

J’ai voulu lire un roman écrit par une femme et un autre dont le personnage principal est une femme. Chaque auteur a sa ville fétiche. Les romans de Connelly sont plus violents car le héros est meurtri par la vie et se met en danger.

Dans les romans de Donna Leon un thème différent est abordé dans chaque roman

 

Surface d’Olivier Norek par Danièle

http://www.michel-lafon.fr/livre/2226-SURFACE.html

Il y a plusieurs points intéressants dans ce roman : l’enquête très difficile, le village traumatisé par les événements d’il y a 25 ans, la reconstruction de l’enquêtrice.

Le personnage principal a de l’autodérision sur ce qui lui est arrivé, ce n’est pas glauque

 

La face Nord du cœur de Dolores Redondo par Gwénaëlle

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Serie-Noire/La-face-nord-du-coeur

L’intrigue est bien ficelée.

Amaia a dû se forger une carapace pour survivre à ses traumatismes d’enfance. Avoir côtoyé le mal lui permet pourtant d’être une enquêtrice hors pair.

Il y  a un petit côté « fantastique »qui donne une atmosphère à part à ce roman

The white darkness de David Grann par Arturo

http://www.editions-du-sous-sol.com/publication/the-white-darkness/

Henry Worsley, aventurier explorateur anglais a pour obsession la vie Shackleton. Il va se lancer dans de multiples expéditions en Antarctique avec des descendants des premières expéditions.

des photos en noir et blanc accompagnent le récit

Livre passionnant et bien écrit.

 

La folie Forcalquier de Pierre Magnan par Denise

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Folio/Folio/La-Folie-Forcalquier

l’histoire se découvre au fur et à mesure, on ne sait pas où on va car c’est le personnage qui raconte au fur et à mesure du récit

Le personnage est drôle, il y a un côté vaudeville, une bonne intrigue

Les paysages du sud de la France sont très bien décrits

 

L’hôtel de verre d’ Emily St. John Mandel  par Danièle

https://www.payot-rivages.fr/rivages/livre/lh%C3%B4tel-de-verre-9782743651657

La construction du récit est très savante, déstructurée mais avec un bon noyau.

Le lecteur est tout le temps mis dans l’attente de comprendre

Les personnages sont mystérieux, magnifiques.

L’approche des personnages n’est jamais totale

 

Le chant de nos filles de Deb Spera par Claude

https://www.editionsleduc.com/produit/2085/9782368124352/le-chant-de-nos-filles

Roman choral centré sur des femmes même s’il y a quelques figures masculines assez malfaisantes.

Les trois femmes n’ont en apparence rien en commun rien mais se rencontrent et communiquent malgré les différences

Chacune à sa manière se bat avec ses propres problèmes mais elles font front ensemble.

C’est un roman plein de délicatesse et passionnant sur le plan sociologique

 

Le jeu de la dame de Walter Tevis par Gwen

https://gallmeister.fr/livres/438/tevis-walter-le-jeu-de-la-dame

Beth est un personnage extrême, acharnée, toujours en quête de perfection dans son art. Elle est têtue, ne fait aucune concession. Elle est très libre.

J’ai beaucoup aimé ce roman : le personnage, le roman qui se lit comme un thriller. Il est très addictif Et ce n’est pas la peine de connaître les échecs pour l’apprécier

La série est bien adaptée mais le fait d’être dans la tête d’Elizabeth fait toute la différence

 

La plus précieuse des marchandises de Jean Claude Grumberg par Kti

https://www.seuil.com/ouvrage/la-plus-precieuse-des-marchandises-jean-claude-grumberg/9782021414196

La shoa, l’indicible, est racontée sous forme de conte. C’est un moyen de transmettre cette mémoire à un lectorat qu’a priori l’auteur n’aurait pas touché.

La façon de parler de cette période est extraordinaire

La tache de Philipp Roth par Claude

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Du-monde-entier/La-tache

Le roman a été  publié en 2000 mais il n’a pas vieilli. Il raconte des événements auxquels on pourrait assister de nos jours. Les thèmes en sont  la montée du puritanisme aux Etats-Unis décrit par  le fonctionnement de l’université et ses dérives,  le politiquement correct développé avec finesse, l’évolution du statut des noirs, la guerre du Vietnam et les séquelles de vétérans.

 

La couleur des sentiments de  Kathryn Stockett par Viviane

https://www.actes-sud.fr/node/26261

Livre à trois voix où la parole est entièrement aux femmes. Chacune des femmes parle avec son langage. Malgré la dureté des événements racontés, le roman peut être drôle. Le rythme est très facile à suivre.

C’est une jolie histoire d’amitié avec de beaux personnages

 

Le pique- nique des orphelins de Louise Erdrich par Kti

https://www.albin-michel.fr/ouvrages/le-pique-nique-des-orphelins-9782226319449

Le roman qui se déroule au Dakota du Nord entre 1932 et 1972 est une chronique de l’abandon. Les personnages, une dizaine,  sont tous attachants.

 

Serena de Ron Rash par Danièle

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Folio/Folio/Serena

C’est un roman réaliste, épique et tragique qui dépeint l’exploitation humaine, la corruption et la violence. Le roman dénonce la puissance de l’argent.

L’auteur crée une fiction puissante pour dire une chose simple.

 

Sur la route de Jack Kerouac par Arturo

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Du-monde-entier/Sur-la-route

Livre culte, autobiographique, qui a marqué une génération américaine d’après-guerre.  A partir de ses notes de voyage, Kerouac a écrit le livre en trois jours.

C’est aussi  un livre sur la perte et l’abandon

 

Ivy de Susie Yang par Gwénaëlle

https://calmann-levy.fr/livre/ivy-9782702182703

Livre très intéressant qui égratigne le désir d’ascension sociale des émigrés aux Etats-Unis et  qui décrit aussi les valeurs culturelles et sociales de chacun des protagonistes.

C’est aussi un roman piquant, percutant, dur parfois, où le lecteur est entraîné dans un tourbillon de faux semblants.

Le conflit la femme et la mère de Elizabeth Badinter par Kti

https://editions.flammarion.com/le-conflit/9782081231443

L’auteur dénonce le retour au naturalisme qui entraîne une régression des droits des femmes 

Elle revient sur la dualité qui existe en France entre la femme et la mère au fil des siècles.

 

La mère de Gorki par Danièle

https://www.letempsdescerises.net/?product=la-mere

C’est assez daté comme roman, ça ne surprend pas beaucoup mais c’est un livre à lire comme un témoignage historique. C’est seulement avec le recul que l’on voit le féminisme qui se trouve dans ce roman.

Ce roman est l’histoire d’une double transformation : l’évolution du peuple et la métamorphose de la mère en femme.

Une  mère d’Alejandro Palomas par Claude 

https://www.lisez.com/livre-grand-format/une-mere/9782749153018

Amalia a été brisée par son mari mais elle n’est pas triste. Sa vie est centrée sur ses trois enfants et sur son chien. S famille est très atypique.

Le roman est déjanté : on rit beaucoup mais on est aussi ému. Il y est question de la vie, de l’amour, de la mort, de la maternité, des liens familiaux, des secrets.

 

Les grands-mères de Doris Lessing par Arturo

https://editions.flammarion.com/les-grand-meres/9782080686565

Ce roman troublant, impertinent a été écrit lorsque l’auteur avait 86 ans.

Le roman se déroule dans un univers idyllique mais un drame passionnel va le faire basculer.

 

Une longue impatience de Gaëlle Josse par Gwenaëlle

http://www.leseditionsnoirsurblanc.fr/une-longue-impatience-gaelle-josse-9782882504890

Le roman est beau car il décrit l’amour infini d’une mère pour son fils mais il est triste car son amour reste sans retour.

Il est écrit avec délicatesse,  avec poésie et fait passer le lecteur par beaucoup d’émotions

L'année du lion de Deon Meyer par Claude

https://www.seuil.com/ouvrage/l-annee-du-lion-deon-meyer/9782021365085

 

Un bon thriller post-apocalyptique en Afrique du Sud.

À travers ce thriller, beaucoup de réflexions intéressantes sur l'écologie et la place de l'homme dans la nature, sur la psychologie post-traumatique et l'apprentissage de la vie, sur la rivalité humaine et la guerre.

Dans le registre de la dystopie, contrairement à beaucoup de romans, l'année du Lion zoome sur une microsociété positive qui prône les valeurs de la démocratie dans un environnement chaotique.

 

La route de Cormac McCarthy par Danièle

https://www.editionspoints.com/ouvrage/la-route-cormac-mccarthy/9782757811610

 

Le danger, la faim, le froid sont récurrents dans le roman

L’enfant est porteur d’espoir. Son  père veut sauvegarder la lumière que porte son fils, il veut le mettre en mesure d’aller vers un avenir.

Le roman est beau, fort émouvant

 

Ravage de Barjavel par Rosine

https://www.librairie-gallimard.com/livre/9782070362387-ravage-rene-barjavel/

La réalité a rattrapé l’imagination de l’auteur : réchauffement climatique, appels vidéo, monde assisté par des machines, livres audio…

C’est un roman qui me suit depuis des années

 

La déclaration de Gemma Malley par Hélène

https://helium-editions.fr/livre/la-declaration/

 

Prix de l'Imaginaire - Romans jeunesse - 2009

1er tome d’une trilogie dystopique pour lecteurs ados

Le destin de l’héroïne est de devenir esclave, elle dit accepter son sort. Mais il y a une faille et elle va avoir un choix à faire pour décider de son avenir.

La question que pose ce roman est : est-ce que la société peut- se passer de la jeunesse et devenir immortelle ?

Du positif malgré la noirceur du livre

 

Dans la forêt de Jane Hegland par Kti

https://www.gallmeister.fr/livres/193/hegland-jean-dans-la-foret

 

C’est une dystopie mais aussi un récit initiatique. Les héroïnes tirent de l’énergie de leur vie intérieure.

Une place importante est donnée à la nature et à l’amour

C’est soufflant de poésie

 

 

Exit west de Mohsin Hamid par Arturo

https://www.grasset.fr/livres/exit-west-9782246812296

 

Une histoire de migrants, de réfugiés mais aussi d’amour et de désamour.

En Orient, un couple fuit la violence en empruntant une porte qui les mène en Occident

Il y a deux histoires dans le roman : une histoire linéaire : la vie du couple et à chaque chapitre il y a une vignette où est insérée une autre hsitoire.

 

Notre vie dans les forêts de Marie Darrieussecq par Gwénaëlle

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Folio/Folio/Notre-vie-dans-les-forets

 

Le roman se déroule dans un futur indéterminé où la robotisation et le clonage sont la norme.

Les humains sont fragiles, ils ont pour certains un clone qui leur sert de réservoir à organes. Mais ce que tous prennent pour la vérité, la réalité ne l’est absolument pas. La protagoniste le dévoile au fil des de son  récit sous forme de journal.

Même si c’est très sombre il y a des moments drôles dans les apartés de son récit.